Deux nouveaux bancs artistiques à la Promenade Masson

Deux nouveaux bancs artistiques à la Promenade Masson

 

Ces bancs sont l’oeuvre de l’artiste Arielle qui met en valeur dans ce cas l’univers, le cosmos et l’espace.

Arielle

Arielle est une artiste multidisciplinaire basée à Montréal. Durant 5 ans, elle développe son talent auprès d’un professeur en atelier qui lui apprendra les bases de la perspective et de la représentation du corps humain. 

Suivant son intérêt pour l’art de la Renaissance, elle entreprend un voyage en Italie au cours de l’été 2011 afin de découvrir les œuvres qui l’inspirent et suivre un programme de dessin intensif à The Florence Academy of Art .

Après avoir complété un baccalauréat en Histoire de l’Art à l’Université de Montréal, elle se consacre entièrement à la création en explorant divers médiums tels la peinture, la photographie et la réalisation d’installations immersives.

Inspirée par le monde des rêves et la vision de l’univers mythique, ses œuvres sont empreintes d’un voile cosmique dans le but de questionner la relation de l’homme par rapport à son propre imaginaire.

Arielle cherche à illustrer cette confrontation entre le réel et irréel et la façon dont les instances du cerveau humain agissent sur les comportements.

Démarche artistique

Au sujet de l’intégration, Arielle cite :

»Je souhaite peindre les deux bancs pour y refléter l’univers, les constellations, les nébuleuses, explorer les couleurs que nous offrent le cosmos, cet endroit magique qui fascine les êtres humains depuis des millénaires.

Il s’agirait en quelque sorte d’une oeuvre réalisée pour que les gens puissent prendre le temps de se questionner sur leur propre façon d’envisager l’univers, leurs rêves, leur inconscient, la place qu’ils occupent dans ce monde. Comme il s’agit d’un thème universel, tout le monde peut se sentir interpellé ce qui rend l’oeuvre accessible et permet à la fois une connexion avec soi et l’environnement qui nous entoure.

Dans un monde où tout file à vive allure, je trouve important de trouver dans la ville des endroits, des objets, des espaces qui incitent les gens à ralentir, à apprécier le moment présent et vider leur esprit pour ensuite entamer des réflexions plus profondes.

J’ajouterais à certains endroits de petites pierres de verre qui, une fois la nuit venue, refléteraient les lumières environnantes pour créer l’effet d’un ciel étoilé brillant de mille feux. Chaque banc représenterait une constellation observable durant la saison automnale. J’utiliserais également une peinture phosphorescente à certains endroits pour renforcer la ressemblance avec le ciel observable à cette période de l’année. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette oeuvre est intitulée CONNEXION UNIVERSELLE, elle est visible devant le 3200 rue Masson. Ce projet est réalisé par le Regroupement de l’art et de la culture de Rosemont-La Petite-Patrie (RACRPP) en partenariat avec la SDC Promenade Masson et le soutien financier de l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie.

 


Leave a Reply