Des commerçants engagés sur la Promenade

Parce que faire une différence, ça commence par un peu de volonté !

C’est connu, Rosemont-La Petite-Patrie est un arrondissement rayonnant grâce à ses citoyens engagés et ses commerces responsables. La Promenade Masson ne fait pas exception à la règle; plus d’une douzaine de cafés, d’épiceries, de bars et de bars laitiers font même partie du Défi Zéro déchet organisé par l’arrondissement. Ces commerces ont obtenu l’attestation Action Réduction de l’organisme du Jour de la Terre Canada, car ils mettent les efforts là où ça compte vraiment.

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec quelques commerces certifiés afin d’en savoir plus sur leurs visions et motivations derrière ces actions durables.

 

Thed, propriétaire de la Fruiterie au Melon Miel depuis 10 ans
Afin de faire une différence pour l’environnement, le propriétaire d’une bonne humeur contagieuse affirme qu’il tente d’offrir des produits locaux et biologiques autant que possible. Pour lui, le changement vient des produits qu’il offre, mais aussi dans la façon de gérer son commerce, dans la formation des employés ainsi que dans la gestion du recyclage et du compost. Il ne faut pas oublier que toutes ses petites actions ont un coût pour les commerçants, un coût pour recycler, un coût pour composter, tout ça n’est pas à la portée de chaque petite entreprise.

Pour Thed, chacun doit faire un peu sa part et chaque petites actions comptent. Malgré ses efforts, son implication a beaucoup plus d’impact dans la vie des clients que dans la sienne, mais pour lui, voir les résultats n’est pas nécessaire, l’important est le sentiment de faire de son mieux.

« J’ai pas besoin de voir des résultats, faire ma part est la seule chose que je peux mesurer. Et je le fais pour protéger les générations futures. Je lève mon chapeau à ceux qui se battent là-dessus ! »

Luigi, assistant-gérant à la Boulangerie Les Co’Pains d’abord
La boulangerie met beaucoup d’efforts afin de réduire le gaspillage alimentaire. Ils ont réussi à mettre en place un système afin de ne presque jamais avoir à jeter des produits encore bons. Ayant comme but de rendre leurs pains et pâtisseries de la veille accessibles à tous, ils les affichent à prix réduits.

Pour ce qui est du prêt-à-manger, Luigi m’explique avec fierté que les pizzas et croquemonsieurs qui ne sont pas vendus pendant la journée sont congelés et peuvent être achetés par la suite par les clients qui cherchent des produits de qualités à prix d’aubaine.

La Boulangerie ne s’arrête pas là, ils offrent plusieurs invendus de la journée à des organismes afin de redonner à ceux qui en ont besoin, qu’il s’agisse de citoyens du quartier ou d’étudiants avec moins de moyens. Le but est plus grand que la simple économie, Les Co’Pains d’Abord s’engage tous les jours à ne pas jeter ce qui peut être mangé, en ayant à cœur des valeurs tant environnementales que sociales.

Ariane, propriétaire du Namkha, café et yoga depuis 4 ans
Le Namkha se veut être un lieu où les clients peuvent se sentir « à la maison ». En offrant des produits d’ici ainsi qu’un « safe space » pour se recentrer, le café a déjà répondu à plusieurs de nos attentes, mais il ne s’arrête pas là!

Ariane explique avec satisfaction que leurs tickets de caisse sont bien différents de ceux que l’on trouve ailleurs, ceux-ci sont 100% recyclables. De plus, en offrant des contenants compostables et durables, le café tente de répondre aux problèmes des contenants jetables, mais ils vont encore plus loin.

Le Namkha offre du café en vrac et encourage les clients à amener leurs tasses réutilisables ainsi que leurs contenants afin de pouvoir couper au maximum les résidus. Elle souligne malgré tout qu’elle ne sent pas assez l’impact de ses efforts et aimerait voir un engouement égal au sien de la part des clients.

« La planète a’ capote ! Elle va pas bien, ça va de soi de faire des efforts. »

Micheline, gérante d’épicerie à la fruiterie Fraîchement Bon depuis 5 ans
Pour Micheline, parler des changements adoptés par la fruiterie est des plus excitants. En faisant le tour des allées, elle me montre les contenants de fruits et de légumes emballés sur place, tous recyclables et compostables. Elle affirme que c’est nécessaire de trouver des solutions pour réduire son impact sur l’environnement lorsqu’on est un commerce dans la quartier et que l’on doit tous s’en aller vers cette vision.

 

Les yeux pétillants, elle raconte que même lorsqu’elle travaillait à la caisse, l’impact elle le voyait dans les yeux des enfants, et que c’est ça l’important. C’est pour eux qu’on fait ça après tout!

« J’en reviens pas de voir comment les enfants sont ceux qui le voient le plus et le soulignent à leurs parents, on est dans cet esprit-là. »

N’hésitez pas à visiter le site internet du Jour de la Terre, dans la section du Défi Zéro déchet pour en apprendre plus sur les actions réalisées par chaque organisation. Il est aussi important de souligner que plus de 12 organisation sont engagées à réduire leur déchet sur la Promenade tel que la Librairie Au VieuxBouc, chez Baptiste, La Succursale, la Brûlerie Saint-Denis, le Café Pista, boulangerie Première Moisson et la crèmerie Les Givrés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.